top of page

La Vénus Censurée

La Venus Censurée est une collection NFT qui explore de façon novatrice le thème de la censure de la nudité dans l'art.

Las de voir certaines de ses peintures réalistes représentant des nus censurées sur les réseaux sociaux, l’artiste décide de censurer lui même sa dernière oeuvre en la floutant entièrement, laissant au public le choix de la dévoiler ou non.

Cette collection, en plus d'ouvrir une réflexion sur la censure du nu artistique, tout en célébrant la beauté et la puissance de la Vénus comme sujet intemporel, combine plusieurs innovations technologiques rendues possibles grâce à la blockchain à travers un système de jeu interactif via une plateforme de vote pour les collectionneurs du monde entier.

La Vénus et la censure, des sujets intemporels


L’artiste, coutumier de créer des NFTs à partir de ses oeuvres physique, présente ici une collection basée sur sa dernière création : une peinture réaliste à l’huile représentant une Vénus sous les traits d’une jeune femme nue allongée sur des draps satinés. Il s’inspire notamment de la tradition « du nu allongé » remontant à la Haute Renaissance italienne. De La Vénus d’Urbin du Titien jusqu’à l’Olympia de Manet.


Dans l’histoire de l’art, La Venus, en tant que figure féminine emblématique de la beauté, de l’amour et de la naissance, a en effet souvent été sujette à la censure et aux controverses lorsque la nudité était perçue comme indécente ou immorale.

Aujourd’hui, les algorithmes mis en place par les intelligences artificielles sur internet et les réseaux sociaux censurent plusieurs oeuvres d’art nu, sculptures, peintures, en les identifiant comme « contenu explicite ».

L’œuvre de Pascal Boyart

Cette collection à été réalisée à partir de l'œuvre originale peinte à l'huile sur toile (130 x 80 cm) par l'artiste en octobre 2O22.


Après plusieurs esquisses et croquis rapides réalisés sur papier, l'artiste à utilisé des montages de dessins et de photos comme références pour peindre le corps de la Vénus, ainsi que l'intelligence artificielle (Stable Diffusion) pour les drapés et le rideau.


La réalisation de la peinture à l'huile sur toile a duré deux semaines en atelier.



Puis, la toile à été scannée en haute définition afin de réaliser la collection NFT à partir de l'image gigapixel.


Une collection NFT innovante


La collection NFT de Boyart joue avec la tension entre l'art et la censure ; Les pixels qui floutent la Vénus sont repartis sous la forme d'une grille de 250 pièces au total. Chaque pièce est un NFT unique disponible à la vente au prix de 0.33 ETH (~610 $ au cours du jour).

A chaque nouvelle vente, la zone acquise par le collectionneur apparait en direct au public sur la "Dapp" (Site web, ou application décentralisée, permettant l'interaction avec la blockchain). Il lui est également possible de la personnaliser en lui donnant un prénom de femme qu'il aime ou qui l'inspire.


Chaque nouvelle évolution est enregistrée en direct sur la blockchain, créant une impression de mouvement et de dualité lorsque les zones censurées sont révélées au fur et à mesure que les pièces se dévoilent. En effet, à chaque nouveau "mint" (Création de NFT), les pixels disparaissent pour laisser place à la zone nue. De cette manière, la Vénus sera entièrement révélée lorsque la collection sera totalement vendue.






Lien vers la Dapp pour suivre l'évolution en direct : https://venus.pboy-art.com/


Après cette étape, la collection sera automatiquement re-censurée tous les trois mois, laissant l'occasion aux collectionneurs de voter pour avoir le choix de révéler la zone qu'ils détiennent ou de la censurer.

Chaque trimestre, un "airdrop" de la Venus entière, censurée ou nue, sera envoyée aux collectionneurs en fonction de leur propre vote. Ainsi, ils recevront une version censurée ou une version nue en fonction de la majorité des votes. En plus du vote, il est également possible d’optimiser ses chances de recevoir l'airdrop : si l'on détient 4 pièces en carré ou en ligne (horizontale, verticale ou diagonale) comme dans le célèbre jeux du puissance 4, nos chances sont accrues !

En fusionnant réflexion sur la censure dans l'art nu, célébration de la beauté intemporelle de la Venus, et avancées technologiques grâce à la blockchain, cette collection offre une expérience interactive sans précédent.

Alors, vous êtes de quel team ? Censure ou nue ?

Participez vous aussi à la collection en partageant sur les réseaux sociaux avec le hashtag : #TheCensoredVenus


bottom of page